Les 4 leçons de vie que j'ai appris en flippant des maisons

 
lecons-apprises-flip-maison.jpg

Mon homme et moi, on est Chip & Joanna version 2008. Depuis 10 ans, nous avons acheté, rénové et vendu des bungalows à Laval. Aujourd'hui, nous vivons dans NOTRE nid à nous. Si je peux aller chercher mon fils tous les jours à l'école à 2h30, si je n'ai personne à avertir quand je suis malade et si je peux expérimenter ma créativité à travers mon travail selon mes envies, c'est grâce à ces 10 années de labeur. Faut savoir que pendant 10 ans, mon chum peut compter sur ses doigts les journées de congé qu'il a eu. Je crois que pendant 6 ans, nous n'avons pas eu un seul weekend sans toucher un pinceau ou une drill. Ah oui... et on a eu 2 bébés à travers ça.

Voici ce que j'ai appris:

 

1. On est jamais mieux servi que par soi-même

On a eu beaucoup d'aide de nos familles, de l'aide très précieuse qui nous a évité de se retrouver à la rue avec un bébé naissant entre autre. Mais ce qu'on ne fait pas soi-même a un prix. Le prix c'est que ce n'est simplement pas comme on si on l'avait fait nous-même (duh!). Alors on choisit nos batailles et on focus sur nos forces. Bref, ce que je veux dire c'est: Tu peux faire tout ce que tu veux, mais tu ne peux pas tout faire.

 

2. C'est toujours plus long et ça coûte toujours plus cher que prévu

Si tu estimes une rénovation de salle-de-bain à 3000$ et 2 semaines de délais, c'est pas compliqué: ça va te coûter 6000$ et ça prendra un mois. Dans la vie aussi c'est un peu comme ça. Alors la leçon c'est : Tu peux tout prévoir, sauf les imprévus. Et mon chum rajouterait: «il y a toujours des solutions».

 

3. La patience, c'est payant

Une des choses que mon chum m'a apprise c'est de savoir être patiente et de visualiser sur le long terme. De nature, je suis accro aux objectifs à court terme car j'aime la récompense immédiate. C'est probablement pour ça que je n'ai jamais réussi à compléter un programme d'entrainement de ma vie. Être patient, c'est payant. «Trust the timing of your life» qu'on dit.

 

4. Le pouvoir d'une bonne équipe

Mon rêve ultime, c'est de travailler avec mon chum jusqu'à la fin des temps (et je sais qu'il a le même rêve). Avant d'avoir des enfants, on passait nos samedi matins dans les rangées du Réno-Dépôt, café Tim à la main et 1001 idées dans la tête. Le vendredi soir, on s'éduquait sur le canal HGTV et, sans le savoir, on se dessinait une vie.

Le secret de notre bonne équipe c'est qu'on se complète bien. Le design, c'est ma plate-bande. Il m'aide à arroser mes idées sans marcher dedans. La construction, c'est la sienne et c'est pareil. Pour travailler en équipe ça prends de l'ouverture, de la délicatesse et beaucoup d'amour. Tous les deux, nous sommes des leaders positifs dans notre travail respectif alors ensemble, on «kick des culs» (c'est lui qui dit ça).

 

En résumé, toute épreuve dans une vie t'apporte de grandes leçons qui peuvent s'appliquer au quotidien. Il suffit d'être assez ouvert et réceptif, sans égo, pour les capter. Flipper des maisons, ce n'est pas pour tout le monde, croyez-moi. Pour nous, ce fut un levier incroyable pour accéder à un équilibre de vie qui semblait irréaliste.