Le break: le secret le mieux gardé de l'âme créative

marten-bjork-726406-unsplash.jpg

Non seulement mon métier me demande de rester assise (ou du moins immobile) devant un écran d'ordinateur pour plusieurs heures par jour, mais ça demande aussi beaucoup de jus mentalement.

Je ne me plaint pas!

Mon chum, qui travaille sur la construction dans le milieu des ascenseurs, est 2x plus brûlé lors d'une journée à s'être cassé la tête à démêler du filage électrique (assis sur sa boîte à lunch) que de soulever des bouts de métal de 200 lbs toute la journée. Alors je me dit que de trouver drainant un quotidien à se creuser la tête à trouver des idées et des solutions, c'est légitime.

Lorsque nous avons commencé à flipper des maisons, notre objectif ultime était d'être capable d'offrir à notre famille une vie relax, une vie où nous serions des parents présents, pas stressés et capable de prendre du temps pour nous quand besoin il y a.

J'avoue que, même dans les meilleures conditions qu'il soit, c'est encore tout un défi pour moi. J'ai l'impression d'avoir une personnalité all-in, incapable de doser mon enthousiasme comme mes inquiétudes... Alors ça fait que travailler 20h/semaine pour moi, c'est mission-impossible. Ça ressemble plutôt à 2 semaines à 60h et ensuite 10 jours sans ouvrir l'ordinateur...

Tout ou rien.

L'année passée, j'ai essayé de travailler quelques heures par semaine alors que je devais remplir certains contrats tout au long des vacances scolaires. CAUCHEMARD! Mes enfants étaient négligés, ennuyés et turbulents. Moi j'étais irritée, dérangée et j'avais les priorités complètement à l'envers. Grosse leçon de vie.

Alors cette année, je me suis préparée. J'ai accepté des contrats jusqu'à la fin de l'année scolaire. Évidemment, les demandes se sont bousculées juste avant de partir en «vacances». Mais ces derniers contrats ont été les plus beaux de mon année. J'ai terminé juste à temps, fermé ma comptabilité, mis à jour mon Office, j'ai même eu le temps de faire du ménage de mes dossiers Untitled... 

 

Aujourd'hui, nous sommes le 16 juillet.

J'ai fait de la trottinette avec mes enfants, je me suis baignée à la piscine municipale, j'ai lu un livre dans mon hamac puis je me suis endormie au son de ma thermopompe dans ma banlieue bien-aimée. Je n'ai pas regardé mon cellulaire ou mon feed Instagram depuis maintenant exactement 19 heures 43 minutes. Je sens que mes batteries se rechargent et je réalise du même coup, qu'elles étaient pas mal à plat.

 

Voici ce que j'ai l'intention de faire cet été:

  1.  Jouer avec mes enfants (pas juste les starter, mais vraiment jouer comme si j'avais 6 ans moi aussi!)
     

  2. Bouger. Pas m'entraîner. Juste bouger. Pour goûter au pur plaisir que ça procure et souhaiter que ça reste toute l'année.
     

  3. Lire un livre qui me divertit, qui m'intrigue (et non qui me fait travailler ou avancer) -des suggestions?
     

Bon été gang. Je reviendrai avec mes idées et mes rêves mis sur papier, en septembre seulement. Si vous voulez travailler avec moi, c'est le temps de réserver votre place ICI.